machine quotidienne

Icon

Polyend Play looks like beauty in simplicity – for utterly fast grid-based music making

A grid, sequencing, standalone operation – Polyend’s new Play, previewed at Superbooth, now looks like a familiar concept. But what makes Play look worth considering is right there in the name: fun and immediacy are the focus.

The post Polyend Play looks like beauty in simplicity – for utterly fast grid-based music making appeared first on CDM Create Digital Music.

Bastl’s delicious Pizza: waveshaping meets FM for a tasty modular oscillator

That’ll be just the right toppings. The latest from our friends at Bastl Instruments is an 8HP digital oscillator with hybrid synthesis and tons of patching options – three oscillators in one.

The post Bastl’s delicious Pizza: waveshaping meets FM for a tasty modular oscillator appeared first on CDM Create Digital Music.

Watch live sets from Superbooth21: Jamaica Suk, JakoJako, Yann Tiersen, Pole, Bloody Mary…

Spanning dance sets to gorgeous ambient music, mixing instruments and electronics and even some live dance (with JakoJako), here’s a window into the live sets from Superbooth Berlin in the fall as we gear up for this week’s spring edition.

The post Watch live sets from Superbooth21: Jamaica Suk, JakoJako, Yann Tiersen, Pole, Bloody Mary… appeared first on CDM Create Digital Music.

Hands-on tour of the Oberheim OB-X8 architecture, feature by feature, with Francis Preve

The first new Oberheim instrument in 35 years is something special. So let’s get an exclusive tour of what this instrument is like to play — from one of the people who programmed some of its new sounds. And yes, we’ve got sound samples.

The post Hands-on tour of the Oberheim OB-X8 architecture, feature by feature, with Francis Preve appeared first on CDM Create Digital Music.

Oberheim is back with OB-X8, combining three 1980s legends into one analog polysynth

Do call it a comeback. Oberheim returns to the world of synthesizers – both for those who love the name, and a new generation discovering it for the first time. And the instrument to mark the occasion is an 8-voice dream synth. So for those deciphering the teasers and leaks, yes, the OB-X8 builds on […]

The post Oberheim is back with OB-X8, combining three 1980s legends into one analog polysynth appeared first on CDM Create Digital Music.

Roland’s AIRA Compact: bite-sized versions of TR drum machine, JUNO-60 synth, vocal FX

They’re smaller and cheaper than the Boutique series and first-gen AIRA, they’re battery-powered, and they pack a surprising amount of functionality and hands-on control. Roland has a new compact platform for the AIRA, and they look cute and fun.

The post Roland’s AIRA Compact: bite-sized versions of TR drum machine, JUNO-60 synth, vocal FX appeared first on CDM Create Digital Music.

Décès de Claude Provencher et hommage d’Yves Lefebvre

Communiqué de presse de PRAA :

« Montréal, le 8 mai 2022

C’est avec énormément de tristesse que Provencher_Roy annonce le décès de Claude Provencher, architecte primé et cofondateur de la pratique, le 6 mai 2022, à l’âge de 72 ans.

Considéré comme l’un des instigateurs de la nouvelle architecture urbaine issue de la fin des années 1970 au Canada, Claude Provencher est reconnu pour ses projets à la fois ambitieux, contemporains et respectueux du génie du lieu. Croyant fermement en la valeur ajoutée et la pérennité que confère l’architecte à l’environnement bâti, il participa à toutes les batailles livrées pour la reconnaissance du statut professionnel du métier au Québec.

En 1983, il fonda Provencher_Roy aux côtés de Michel Roy. Il mena d’une main de maître la pratique à titre de concepteur principal pendant quatre décennies. Soucieux du contexte économique et social, Claude Provencher posa un regard incisif sur la ville et se distingua très tôt par ses propositions d’avant-garde. À la fin des années 80, il entreprit une réflexion sur le sort d’un îlot délaissé, occupant un site stratégique au cœur du Vieux-Montréal. L’idée de redynamiser le quartier avec un projet fédérateur prit forme et le Centre du commerce mondial ouvrit ses portes en 1992. Jalon majeur de ce qui constitue aujourd’hui le Quartier international de Montréal, cette première grande opération de requalification fut l’un des plus importants projets des années 90.

La firme connut ensuite une croissance fulgurante au fil de réalisations innovantes et majeures qu’il dirigea avec maestria, telles que le Pavillon J.-A. Desève pour l’Université du Québec à Montréal (1998), le pavillon Claire et Marc Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal (2011), l’agrandissement du Ritz-Carlton (2012), le Plan de développement du Technopôle Angus (2014), l’agrandissement du Centre Hospitalier Universitaire de Sainte-Justine (2017), la réfection de la Tour de Montréal (2018), le pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale du Québec (2019), le nouveau pont Samuel-De-Champlain (2019) et l’Îlot Balmoral (2019).

En réponse aux mutations constantes du vivre-ensemble comme aux transformations internes de la pratique architecturale, Claude Provencher s’engagea invariablement dans l’expérimentation conceptuelle, typologique et matérielle. Qu’elle se concrétise jusque dans le bâti ou qu’elle demeure au stade potentiel, la recherche d’innovation contribua fondamentalement à la qualité de ses projets, ainsi qu’à sa démarche sensible et holistique.

Sous son influence, Provencher_Roy remporta le titre de la meilleure firme de l’année en architecture au Canada, octroyé par l’Institut Royal d’Architecture du Canada (2015) et plusieurs prix d’excellence, dont ceux du Gouverneur général, du Canadian Architect ou encore de l’Ordre des architectes du Québec.

Perçu par ses pairs somme un éveilleur de conscience, il contribua à la création du Conseil du patrimoine culturel du Québec ; siégea au Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale à Ottawa ; fut membre du Conseil d’administration de la Conférence canadienne des arts ; et de la société Héritage Montréal. Il s’investit également au sein de son ordre professionnel et de nombreux comités universitaires et organismes dédiés à la promotion de l’excellence en architecture, notamment à titre de conférencier au Canada et en Europe.

Il fut d’ailleurs reçu fellow de l’Institut royal d’architecture du Canada en 2000 pour sa contribution exemplaire à la profession, membre de l’Académie royale des arts du Canada en 2014 pour son rôle de leader dans la communauté et chevalier de l’Ordre national du Québec en 2021 pour son profond sens de l’engagement et la passion ambitieuse qu’il porta à son métier.

Passionné, enthousiaste, intuitif, constructif, émotif, Claude Provencher contribua de façon importante, par son esthétisme, son ouverture d’esprit et son engagement indéfectible, à notre patrimoine architectural. Éloigné d’une démarche signature, il privilégia un langage nuancé et vivant. Il transforma la société pour créer des milieux de vie respectueux des citoyens et de l’environnement bâti au moyen d’une architecture inclusive, porteuse de sens et durable afin que toujours prime l’expérience humaine.

Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de bâtiments portant sa marque à Montréal. Cette ville aux saisons si distinctes et son fleuve toujours changeant l’auront inspiré tout au long de sa carrière. Quel défi emballant, pour lui, que de concevoir des bâtiments qui s’épanouissent autant sous le soleil que sous la neige. Quelle fierté, comme architecte, que de créer pour cette ville renommée pour sa qualité humaine. En remontant le fil de son œuvre, une évidence s’impose : ce que la métropole lui a inspiré, Claude Provencher le lui a rendu au centuple avec beauté, délicatesse et modestie.

Provencher_Roy offre ses pensées et tout son soutien à sa conjointe, Lucie Bouthillette, à ses enfants, ainsi qu’à ses nombreux proches. »

Pour consulter le communiqué de presse original…


Hommage d’Yves Lefebvre, ex-Président du Conseil du patrimoine culturel du Québec :

« Claude Provencher, passeur de beauté

Beauté. C’est le premier mot qui me vient en tête lorsque je pense à Claude Provencher, le passeur de beauté. Cet homme était passionné par la beauté du pays et il savait nous faire partager sa passion.

Lorsque sa main tient le crayon, son geste imprègne avec force la rue qu’il dessine; les bâtiments qu’il crée ou qu’il recrée deviennent des repères dans la ville; le paysage qui nous contient s’illumine. Des lieux emblématiques comme le Centre de commerce mondial, le pont Samuel-de-Champlain, l’îlot Balmoral, le Musée des beaux arts du Québec ou le pavillon d’accueil de l’Assemblée nationale sont autant d’interventions qui portent la marque de Provencher et nous donnent envie de prendre soin du pays.

Avec son envie de modernité alliée à sa recherche constante de l’excellence et à son talent pour l’accomplir, il a sublimé la profession d’architecte et en a rehaussé les standards. Il a su se servir de l’architecture pour mettre de la beauté dans nos villes, dans nos rues. Avec un beau mélange de raison et de fantaisie, nos villes et nos rues deviennent ainsi plus belles sous son impulsion. Ses oeuvres sont autant de tableaux qui nous en révèlent la grandeur et la beauté, forçant la contemplation.

Je le soupçonne d’ailleurs d’avoir déjà esquissé quelques croquis d’idéation pour le pays des souvenirs. Ce pays où il est parti sera désormais plus beau parce qu’il y est.

Générosité. Un deuxième mot qui évoque bien Claude Provencher. Nous fûmes collègues pendant une dizaine d’années au sein du Conseil du patrimoine culturel du Québec, un organisme de consultation que je présidais depuis sa création en 2011 et dont Claude fut avec moi l’un des membres.

Alors qu’il dirigeait une entreprise de plusieurs centaines d’employés, malgré toutes les responsabilités que cela implique, en plein travail de conception d’un stade, d’un hôpital, d’une école ou d’un aéroport, il n’hésitait pas à consacrer généreusement son temps pour nous aider. Avec calme, d’une voix très douce, trop douce même, il nous impressionnait par son autorité morale.

Il aura insufflé au Conseil du patrimoine la rigueur, l’ouverture et la formidable culture du doute créatif qui ont fait de cet organisme une institution respectée. C’est grâce à de beaux esprits comme celui de Claude que ce conseil devint et demeure une force rassurante.

J’ai toujours apprécié l’intensité de son approche. Pour lui, il n’y eût jamais de grand ou de petit dossier, de projet plus ou moins intéressant, de proposition qui vaille la peine d’être considérée et d’autres, non. Il n’y eut que des projets méritant d’être améliorés. L’excellence, c’est bien la seule chose sur laquelle Claude n’aurait jamais fait de compromis.

Élégance. Voilà un autre mot qui me vient à l’esprit quand je pense à cet homme d’exception. L’élégance cesse lorsqu’on la remarque, disait Jean Cocteau, celui qu’on appelait le poète de toutes les élégances. Ces élégances qu’on ne remarque pas mais qui nous envoûtent, ce sont aussi celles de Claude Provencher. Mais sa plus grande élégance aura toujours été celle du coeur. Son approche courtoise et respectueuse de ses collègues aura toujours permis à Claude de faire valoir et accepter des idées innovantes et porteuses. Il maîtrisait l’art de convaincre.

Ainsi fut-il l’initiateur de l’inscription dans la nouvelle politique culturelle du Québec d’une stratégie québécoise de l’architecture. Je tiens à le rappeler. C’est en effet sous son impulsion que le Conseil du patrimoine culturel et l’Ordre des architectes ont, ensemble, défendu avec conviction, auprès de quatre ministres de la Culture, cette idée de stratégie maintenant devenue une politique nationale annoncée l’automne dernier par le Premier ministre. Un grand pas pour la qualité de vie des Québécois et pour mieux refléter notre identité culturelle.

L’histoire du Québec peut se conjuguer de plusieurs façons. Une chose est certaine, elle se conjugue aussi à la manière de Claude Provencher.

Pour tout ça, merci Claude. »


Pour visiter le site internet de Provencher_Roy….

Cet article Décès de Claude Provencher et hommage d’Yves Lefebvre est apparu en premier sur Kollectif.

Percussa’s SSP Eurorack powerhouse does 3D, plugins, SDK – and kind of everything

It’s a modular in a modular. It’s a multitrack recorder. It’s a multi-channel audio interface. It’s a hub for CV. And now it does 3D graphics – and a plugin SDK has attracted well-known developer TheTechnobear.

The post Percussa’s SSP Eurorack powerhouse does 3D, plugins, SDK – and kind of everything appeared first on CDM Create Digital Music.

Présentation spéciale de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes Bêka et Lemoine sur ARTS.FILM ????

* Kollectif est fier partenaire de cet événement cinématographique architectural!

Communiqué de presse du FIFA :

« Montréal, le 5 mai 2022 – La plateforme dédiée aux films sur l’art ARTS.FILM est heureuse de s’associer au Centre Canadien d’Architecture et au site d’information Kollectif, pour présenter une sélection de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes de renom Ila Bêka et Louise Lemoine. Disponible en ligne gratuitement pour les abonné·e·s à la plateforme et au prix de 10$ pour tout·te·s, ces 5 films choisis par Giovanna Borasi, directrice du Centre Canadien d’Architecture, vous amènent à la rencontre du cinéma de ces deux artistes, architectes, cinéastes qui, depuis 10 ans, offrent un regard nouveau sur l’architecture et sa narration.

« Parmi les nombreux films sur lesquels Bêka et Lemoine ont travaillé, la sélection que j’ai faite nous aide à comprendre le dialogue en cours entre le client et l’architecte, les aspirations de ce dernier et les réussites, les échecs et les surprises qui naissent de sa tentative de leur donner forme. Donc, si l’idée de Rem Koolhaas à Bordeaux était de créer une maison cinétique, la femme de ménage demande ce que cela signifie de prendre soin de cet espace constamment en transformation. Si, à Tokyo, l’idée de Ryue Nishizawa était de créer une résidence privée urbaine avec la spatialité d’un village, c’est par la personnalité de monsieur Moriyama (l’amusant client et collectionneur d’art) que nous comprenons cet habitat unique. Pour Chamberlain, Powell et Bon, ce sont les résidents, le personnel et les visiteurs du Barbican qui, comme les animaux dans un film sur la nature, révèlent les consonances et dissonances essentielles de leur habitat. Et, de la même manière, pour Bjarke Ingels, ce sont les nombreux habitants, et plus précisément le facteur, de la « 8 House » qui soulèvent intrinsèquement, par leurs vies, des questions liées au bonheur dans ces espaces partagés. Bêka et Lemoine font ressortir des conditions de vie réelle pour comprendre les ambitions de l’architecte. C’est pourquoi j’ai décidé de compléter cette sélection avec Selling Dreams, où ce n’est pas le concept d’un architecte célèbre que vous découvrez, mais plutôt celui d’un service universel comme AirBnB, et où vous faites face à nouveau à des utilisateurs se heurtant à ses limites (et découvrant son potentiel). »

– Giovanna Borasi


 

Koolhaas Houselife
France | 2008 | 58 m 52 s
En français

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
Une visite atypique d’un des monuments phares de l’architecture de la fin du 20e siècle: la Maison à Bordeaux construite par l’architecte Rem Koolhaas-OMA en 1998. Ce film nous offre un portrait d’une rare spontanéité de la vitalité concrète et changeante d’un de ces monuments que l’on croit immortels, et ce au travers des parcours et témoignages de Guadalupe Acedo, gardienne et employée de ménage de la maison, et d’autres usagers quotidiens qui soignent et entretiennent la santé de ce lieu.

Ce film a été présenté en première mondiale à la 11e biennale de Venise en architecture 2008 et s’est vu décerner le prix du Meilleur film au Festival ArchFilmLund de Suède (2013).

Pour consulter la billeterie…


 

Moriyama-San
France | 2017 | 1h 3 m 20 s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
Monsieur Moriyama est ce que l’on pourrait appeler un homme tout à fait extraordinaire, c’est-à-dire qu’à peu près tout dans sa vie met en déroute convenances et habitudes. En faisant appel à l’architecte Ryue Nishizawa (SANAA) en 2005 pour construire sa maison, il donne à son environnement domestique la même radicalité expérimentale qui guide le reste de sa vie dans ses moindres détails. Introduit dans l’intimité de ce microcosme expérimental, Ila Bêka raconte d’une façon directe et spontanée quelques jours passés au côté de Monsieur Moriyama, genre unique d’ermite urbain.

Ce film a été primé au London Architecture Film Festival (2019), au Festival International du Livre d’Art et du Film, Perpignan (2018), au Arquitecturas FIlm Festival de Lisbonne (2018), au Arqfilmfest au Chilie (2018) et au FIFAAC de Bègles en France.

Pour consulter la billeterie…


 

Barbicania
France | 2014 | 1h 32 m 18 s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
À la demande de la galerie d’art du Barbican Center, Ila Bêka et Louise Lemoine ont emménagé pour une durée d’un mois au cœur de l’un des centres culturels les plus importants d’Europe et l’un des monuments les plus représentatifs du Brutalisme anglais: le Barbican. Le film, conçu comme un journal intime, raconte jour par jour ce que la réalisatrice et le réalisateur ont découvert au cours de leur exploration urbaine: depuis les étages vertigineux des tours de logements jusqu’aux profonds souterrains du centre culturel.

Pour consulter la billeterie…


 

The Infinite Happiness
France | 2015 | 1h 23 m 57s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
The Infinite Happiness nous plonge au cœur de l’une des expérimentations de logements collectifs les plus innovantes de ces dix dernières années: le “8 House” construit dans la banlieue de Copenhague par le jeune architecte danois Bjarke Ingels. Primé en 2011 “World best residential building”, ce gigantesque village vertical réinterprète selon les besoins du 21e siècle l’idéal corbuséen de la Cité radieuse, en combinant dans un même bâtiment-ville: logements, bureaux, boutiques, école et espaces collectifs. Le film dessine une cartographie humaine qui nous permet de découvrir le bâtiment à travers un point de vue intime et privilégié. Les résultats surprenants de cette expérimentation sociale questionnent véritablement la responsabilité de l’architecture quant à la question du bonheur collectif.

Pour consulter la billeterie…


 

Selling Dreams
France | 2016 | 24 m 35s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
La vie de Mark a été profondément bouleversée par les sites internet de location d’appartements. D’une vie de famille normale et confortable, ce jeune homme est entré dans le vertige d’une aventure fortement inhabituelle. Aujourd’hui, Mark gagne sa vie en louant des appartements luxueux, vivant lui-même exclusivement dans des chambres d’hôtel qu’il change chaque jour. Il révèle au cours du film les rouages de ses stratégies à succès, frôlant les limites de l’extrême, pour vendre du rêve taillé sur mesure à des clients en quête d’une expérience 100% scandinave. Mark explique que cette expérience lui a permis d’accéder à une nouvelle forme de liberté individuelle basée sur un total détachement matériel combiné à une extrême mobilité.

Pour consulter la billeterie…


À PROPOS DE BÊKA & LEMOINE

Artistes-vidéastes, producteurs et éditeurs, Ila Bêka et Louise Lemoine mènent ensemble depuis plus de 15 ans un travail de recherche qui se distingue principalement par l’expérimentation de nouvelles formes narratives et cinématographiques en relation avec l’architecture contemporaine et le monde urbain.

Présentés par le New-York Times comme des “figures cultes de l’architecture européenne”, leurs films ont été salués par la critique internationale comme “ayant transformé notre façon de regarder et de raconter l’architecture et la ville” (Domus). Sélectionnés en 2017 par Icon Design parmi des 100 personnalités les plus talentueuses de l’année, leurs films ont été présentés par le Metropolitan Museum of Art de New-York parmi les “projets de design les plus excitants et critiques de 2016 ». L’oeuvre complète de Bêka & Lemoine a été acquise en 2016 par le Museum of Modern Art de New-York pour sa collection permanente.

Leurs films sont très régulièrement montrés lors d’événements culturels majeurs ainsi que dans de nombreuses institutions prestigieuses, tels que la Biennale d’Architecture de Venise, le MAXXI de Rome, Fondazione Prada à Milan, le Louisiana Museum of Modern Art de Copenhague, le Victoria & Albert Museum et le Barbican Center de Londres. Leurs films sont aussi très régulièrement présentés et primés par d’importants festivals de cinéma tels que CPH:DOX (Copenhague), DocAviv (Tel Aviv), Chicago International Film Festival (Chicago), Torino Film Festival (Turin), parmi d’autres.

Certains de leurs films font également partis de collections publiques et privées, telles que le Centre National des Arts Plastiques (CNAP) et le FRAC Centre en France, la Fondazione Prada et le MAXXI en Italie, le MoMA à New-York, la Barbican Art Gallery à Londres.

Bêka & Lemoine sont régulièrement invités à donner des conférences et à enseigner dans des universités prestigieuses, telles que la GSD / Harvard University (USA), GSAPP Columbia University (New-York, USA), AAP / Cornell University (USA), Accademia di Architettura di Mendrisio (Suisse), Bartlett School of Architecture / UCL (London, UK). De 2019 à 2021 Bêka & Lemoine ont dirigé le cours de master “Laboratory for Sensitive Observers” (M.Arch.) à l’Architectural Association School (AA) de Londres. En 2018, Ila Bêka et Louise Lemoine ont été lauréats de la Villa Kujoyama à Kyoto et Ila Bêka a été lauréat du Rome Prize comme Italian Fellow in Architecture à l’American Academy de Rome.

Pour visiter le site internet de Bêka et Lemoine…


Pour visiter le site internet du Festival International du Film sur l’Art…

Cet article Présentation spéciale de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes Bêka et Lemoine sur ARTS.FILM ???? est apparu en premier sur Kollectif.

Présentation spéciale de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes Bêka et Lemoine sur ARTS.FILM ????

* Kollectif est fier partenaire de cet événement cinématographique architectural!

Communiqué de presse du FIFA :

« Montréal, le 5 mai 2022 – La plateforme dédiée aux films sur l’art ARTS.FILM est heureuse de s’associer au Centre Canadien d’Architecture et au site d’information Kollectif, pour présenter une sélection de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes de renom Ila Bêka et Louise Lemoine. Disponible en ligne gratuitement pour les abonné·e·s à la plateforme et au prix de 10$ pour tout·te·s, ces 5 films choisis par Giovanna Borasi, directrice du Centre Canadien d’Architecture, vous amènent à la rencontre du cinéma de ces deux artistes, architectes, cinéastes qui, depuis 10 ans, offrent un regard nouveau sur l’architecture et sa narration.

« Parmi les nombreux films sur lesquels Bêka et Lemoine ont travaillé, la sélection que j’ai faite nous aide à comprendre le dialogue en cours entre le client et l’architecte, les aspirations de ce dernier et les réussites, les échecs et les surprises qui naissent de sa tentative de leur donner forme. Donc, si l’idée de Rem Koolhaas à Bordeaux était de créer une maison cinétique, la femme de ménage demande ce que cela signifie de prendre soin de cet espace constamment en transformation. Si, à Tokyo, l’idée de Ryue Nishizawa était de créer une résidence privée urbaine avec la spatialité d’un village, c’est par la personnalité de monsieur Moriyama (l’amusant client et collectionneur d’art) que nous comprenons cet habitat unique. Pour Chamberlain, Powell et Bon, ce sont les résidents, le personnel et les visiteurs du Barbican qui, comme les animaux dans un film sur la nature, révèlent les consonances et dissonances essentielles de leur habitat. Et, de la même manière, pour Bjarke Ingels, ce sont les nombreux habitants, et plus précisément le facteur, de la « 8 House » qui soulèvent intrinsèquement, par leurs vies, des questions liées au bonheur dans ces espaces partagés. Bêka et Lemoine font ressortir des conditions de vie réelle pour comprendre les ambitions de l’architecte. C’est pourquoi j’ai décidé de compléter cette sélection avec Selling Dreams, où ce n’est pas le concept d’un architecte célèbre que vous découvrez, mais plutôt celui d’un service universel comme AirBnB, et où vous faites face à nouveau à des utilisateurs se heurtant à ses limites (et découvrant son potentiel). »

– Giovanna Borasi


 

Koolhaas Houselife
France | 2008 | 58 m 52 s
En français

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
Une visite atypique d’un des monuments phares de l’architecture de la fin du 20e siècle: la Maison à Bordeaux construite par l’architecte Rem Koolhaas-OMA en 1998. Ce film nous offre un portrait d’une rare spontanéité de la vitalité concrète et changeante d’un de ces monuments que l’on croit immortels, et ce au travers des parcours et témoignages de Guadalupe Acedo, gardienne et employée de ménage de la maison, et d’autres usagers quotidiens qui soignent et entretiennent la santé de ce lieu.

Ce film a été présenté en première mondiale à la 11e biennale de Venise en architecture 2008 et s’est vu décerner le prix du Meilleur film au Festival ArchFilmLund de Suède (2013).

Pour consulter la billeterie…


 

Moriyama-San
France | 2017 | 1h 3 m 20 s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
Monsieur Moriyama est ce que l’on pourrait appeler un homme tout à fait extraordinaire, c’est-à-dire qu’à peu près tout dans sa vie met en déroute convenances et habitudes. En faisant appel à l’architecte Ryue Nishizawa (SANAA) en 2005 pour construire sa maison, il donne à son environnement domestique la même radicalité expérimentale qui guide le reste de sa vie dans ses moindres détails. Introduit dans l’intimité de ce microcosme expérimental, Ila Bêka raconte d’une façon directe et spontanée quelques jours passés au côté de Monsieur Moriyama, genre unique d’ermite urbain.

Ce film a été primé au London Architecture Film Festival (2019), au Festival International du Livre d’Art et du Film, Perpignan (2018), au Arquitecturas FIlm Festival de Lisbonne (2018), au Arqfilmfest au Chilie (2018) et au FIFAAC de Bègles en France.

Pour consulter la billeterie…


 

Barbicania
France | 2014 | 1h 32 m 18 s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
À la demande de la galerie d’art du Barbican Center, Ila Bêka et Louise Lemoine ont emménagé pour une durée d’un mois au cœur de l’un des centres culturels les plus importants d’Europe et l’un des monuments les plus représentatifs du Brutalisme anglais: le Barbican. Le film, conçu comme un journal intime, raconte jour par jour ce que la réalisatrice et le réalisateur ont découvert au cours de leur exploration urbaine: depuis les étages vertigineux des tours de logements jusqu’aux profonds souterrains du centre culturel.

Pour consulter la billeterie…


 

The Infinite Happiness
France | 2015 | 1h 23 m 57s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
The Infinite Happiness nous plonge au cœur de l’une des expérimentations de logements collectifs les plus innovantes de ces dix dernières années: le “8 House” construit dans la banlieue de Copenhague par le jeune architecte danois Bjarke Ingels. Primé en 2011 “World best residential building”, ce gigantesque village vertical réinterprète selon les besoins du 21e siècle l’idéal corbuséen de la Cité radieuse, en combinant dans un même bâtiment-ville: logements, bureaux, boutiques, école et espaces collectifs. Le film dessine une cartographie humaine qui nous permet de découvrir le bâtiment à travers un point de vue intime et privilégié. Les résultats surprenants de cette expérimentation sociale questionnent véritablement la responsabilité de l’architecture quant à la question du bonheur collectif.

Pour consulter la billeterie…


 

Selling Dreams
France | 2016 | 24 m 35s
Anglais | Sous-titres : anglais

Disponible en ligne du 20 mai au 5 juin
La vie de Mark a été profondément bouleversée par les sites internet de location d’appartements. D’une vie de famille normale et confortable, ce jeune homme est entré dans le vertige d’une aventure fortement inhabituelle. Aujourd’hui, Mark gagne sa vie en louant des appartements luxueux, vivant lui-même exclusivement dans des chambres d’hôtel qu’il change chaque jour. Il révèle au cours du film les rouages de ses stratégies à succès, frôlant les limites de l’extrême, pour vendre du rêve taillé sur mesure à des clients en quête d’une expérience 100% scandinave. Mark explique que cette expérience lui a permis d’accéder à une nouvelle forme de liberté individuelle basée sur un total détachement matériel combiné à une extrême mobilité.

Pour consulter la billeterie…


À PROPOS DE BÊKA & LEMOINE

Artistes-vidéastes, producteurs et éditeurs, Ila Bêka et Louise Lemoine mènent ensemble depuis plus de 15 ans un travail de recherche qui se distingue principalement par l’expérimentation de nouvelles formes narratives et cinématographiques en relation avec l’architecture contemporaine et le monde urbain.

Présentés par le New-York Times comme des “figures cultes de l’architecture européenne”, leurs films ont été salués par la critique internationale comme “ayant transformé notre façon de regarder et de raconter l’architecture et la ville” (Domus). Sélectionnés en 2017 par Icon Design parmi des 100 personnalités les plus talentueuses de l’année, leurs films ont été présentés par le Metropolitan Museum of Art de New-York parmi les “projets de design les plus excitants et critiques de 2016 ». L’oeuvre complète de Bêka & Lemoine a été acquise en 2016 par le Museum of Modern Art de New-York pour sa collection permanente.

Leurs films sont très régulièrement montrés lors d’événements culturels majeurs ainsi que dans de nombreuses institutions prestigieuses, tels que la Biennale d’Architecture de Venise, le MAXXI de Rome, Fondazione Prada à Milan, le Louisiana Museum of Modern Art de Copenhague, le Victoria & Albert Museum et le Barbican Center de Londres. Leurs films sont aussi très régulièrement présentés et primés par d’importants festivals de cinéma tels que CPH:DOX (Copenhague), DocAviv (Tel Aviv), Chicago International Film Festival (Chicago), Torino Film Festival (Turin), parmi d’autres.

Certains de leurs films font également partis de collections publiques et privées, telles que le Centre National des Arts Plastiques (CNAP) et le FRAC Centre en France, la Fondazione Prada et le MAXXI en Italie, le MoMA à New-York, la Barbican Art Gallery à Londres.

Bêka & Lemoine sont régulièrement invités à donner des conférences et à enseigner dans des universités prestigieuses, telles que la GSD / Harvard University (USA), GSAPP Columbia University (New-York, USA), AAP / Cornell University (USA), Accademia di Architettura di Mendrisio (Suisse), Bartlett School of Architecture / UCL (London, UK). De 2019 à 2021 Bêka & Lemoine ont dirigé le cours de master “Laboratory for Sensitive Observers” (M.Arch.) à l’Architectural Association School (AA) de Londres. En 2018, Ila Bêka et Louise Lemoine ont été lauréats de la Villa Kujoyama à Kyoto et Ila Bêka a été lauréat du Rome Prize comme Italian Fellow in Architecture à l’American Academy de Rome.

Pour visiter le site internet de Bêka et Lemoine…


Pour visiter le site internet du Festival International du Film sur l’Art…

Cet article Présentation spéciale de 5 films d’exploration architecturale des vidéastes Bêka et Lemoine sur ARTS.FILM ???? est apparu en premier sur Kollectif.

RSS College Art Association

  • Visiting Assistant Professor of Art History | Kenyon College
    Gambier, Ohio, Kenyon College, a highly selective, nationally ranked liberal arts college in central Ohio, invites applications for a Visiting Assistant Professor of Modern Art History. This is a two-year appointment that will begin in August 2022. Candidates should have expertise in the art and visual culture of the nineteenth or twentieth century. Secondar […]
  • Wyeth Foundation Curator, Andrew and Betsy Wyeth Collection | Brandywine River Museum of Art
    Chadds Ford, Pennsylvania, Wyeth Foundation Curator, Andrew and Betsy Wyeth Collection Brandywine River Museum of Art Chadds Ford, PA New Position This new senior curator position has emerged from a three-way collection sharing partnership between the Brandywine River Museum of Art (BRMA), the Farnsworth Art Museum (FAM), and the Wyeth Foundation for America […]
  • Art History Instructor | Saddleback College
    Mission Viejo, California, Art History Instructor Saddleback College   Hours Per Week:  36 Percentage of Employment:  100% Months of Employment:   10 Salary:  Starting at $75,041/ annually Application materials must be received by 11:59 pm on July, 5 2022 Summary of Duties and Responsibilities: Duties and responsibilities as presented are intended to be repr […]
  • Lynch Postdoctoral Associate in Curricular Engagement | Herbert F Johnson Museum of Art, Cornell University
    Ithaca, New York, This position offers the opportunity for a recent PhD in art history or a related field of visual study looking to enter the field of academic museum education. As the Herbert F. Johnson Museum of Art nears its fiftieth anniversary in 2023, we are invigorated by opportunities to further impact teaching and research at Cornell University, an […]
  • Art History FT Regular Lecturer | University of Tennessee
    Knoxville, Tennessee, Description Position Summary: The School of Art in the College of Arts and Sciences at the University of Tennessee, Knoxville seeks a Lecturer in Art History for a one-year appointment beginning in Fall 2022. This is a full-time position with benefits. Salary is $45,000 for those with a Ph.D. and negotiated with ABD candidates. Benefits […]
  • Ceramics FT Regular Lecturer | University of Tennessee
    Knoxville, Tennessee, Description Position Summary: The School of Art in the College of Arts and Sciences at the University of Tennessee, Knoxville seeks a Lecturer in Ceramics / 3D Art for a 9-month appointment beginning August 2022. This is a full-time position with benefits. Salary is $45,000 and benefits include insurance and retirement.  The School of A […]
  • Time-Based Art/Cinema Studies FT Regular Lecturer | University of Tennessee
    Knoxville, Tennessee, Description The University of Tennessee, Knoxville seeks a time-based artist and/or filmmaker to join the School of Art and Cinema Studies faculty. We seek applicants whose creative work is grounded in production of one or more of the following: video art, animation, sound art, cinema, or other time-based art forms. Our ideal applicant […]
  • Technical Supervisor for Studio, Building, and Safety Management | St. Olaf College
    Northfield, Minnesota, About the Role:  As a member of the Department of Art & Art History, you’ll work alongside a dedicated team of faculty and staff who are passionate about critical issues in art. We are committed to creating a safe, inclusive, and welcoming environment in which students can develop as creative and thoughtful individuals. The Technic […]
  • Visiting Assistant Teaching Professor of Gaming/Computer Art | SYRACUSE UNIVERSITY
    Syracuse, New York, Visiting Assistant Teaching Professor of Gaming/Computer Art   The Syracuse University Department of Film and Media Arts seeks an artist with significant game production experience for a one-year visiting assistant teaching professor position in a well-established and respected computer art and animation program offering both BFA and MFA […]
  • Donald and Marilyn Keough Curatorial Fellow (Limited Term) | University of Notre Dame, Snite Museum of Art
    South Bend, Indiana, With the generous support of the Donald and Marilyn Keough Foundation, the Snite Museum of Art at the University of Notre Dame has established a  pre-doctoral, curatorial fellowship  focused primarily on the development of its growing collection of Irish art dating back to the eighteenth century. The Fellow will be appointed for 12 month […]

RSS inside higher ed architecture

RSS inside higher ed: outside architecture